X
Sélectionner une page

Une Hypnose pour la…. douleur ?

C’est vraiment possible ?
Et la réponse est “oui” pour les adultes et les enfants !

Sachez quand même que pour se former en hypnose de la douleur ou hypnoanalgésie, il vous faudra être formé aux techniques d’hypnoses classiques, soit les bases de la pratique et un peu plus.

Vous connaissez surement les possibilités presque infinies du champ d’utilisation de l’hypnose. L’hypnoanalgésie ouvre et permet une utilisation de ces outils à des fins que l’on dira plus “concrètes”.

L’hypnose classique va se concentrer sur les mécanismes inconscients, l’idée est de dépasser ceux étant limitants pour la personne. L’hypnose de la douleur, elle, va permettre une utilisation qui englobe des techniques d’hypnose rapide, médicale, Ericksonienne, voir symbolique par les archétypes.

L’accompagnement en hypnose de la douleur est différent lui aussi. Notre pratique étant non conventionnelle, on parle de “soulagement” de la douleur, complémentaire à la médecine traditionnelle et en aucun cas une substitution.

Des protocoles particuliers, tant par le nom que par leur créativité, vont permettre d’accompagner une personne dans son ensemble en se concentrant sur les 4 grandes composantes de la douleur:

  • La composante émotionnelle, au cœur de notre pratique, elle représente toutes les émotions, les sentiments et ressentis en lien de près ou de loin avec la douleur. Tout ce qui pourrait être limitant aujourd’hui pour la personne au niveau émotionnel.
  • La composante sensorielle, soit la sensation elle-même de la douleur. Que l’on pourra atténuer, transformer ou même apaiser par les techniques d’hypnose.
  •  
  • Les composantes cognitivo-comportementale et neuro-végétative, qui vont prendre en compte l’adaptation du praticien en fonction de l’inné et l’acquis de la personne, que ce soit au niveau de l’éducation ou corporel par exemple.

 

 

Venez nous rendre visite sur le site de IPPN.fr, sur nos réseaux sociaux ou par téléphone au 06 11 71 06 83.

A très vite !